FORMATION
AGRICULTURE

Depuis 2016

86

types de produits cultivés

16

mini-serres installées

0

pesticide utilisé

L’agriculture à Sainte-Marie

Qualifiés le plus souvent de « pêcheur cueilleur », les Saint-Mariens ne sont pas connus pour être un peuple d’agriculteurs. L’île ne produit pas suffisamment pour sa propre alimentation et importe de nombreux produits de la grande terre.
Il existe tout de même sur l’île Sainte-Marie deux types d’agriculture :
– l’agriculture artisanale de subsistance (riz, manioc et patate douce)
– l’agriculture de rente (girofle, vanille et autres épices).

Aujourd’hui, l’agriculture malgache rencontre de nombreux problèmes.
De plus en plus de paysans, poussés par la pauvreté, déboisent la forêt pour cultiver. Cette technique appelée « culture sur brûlis » est une véritable catastrophe écologique : dégradation des sols, disparition d’espèces animales et végétales, infertilité des terres…

De plus, l’île est régulièrement frappée par des cyclones qui provoquent la destruction totale des cultures.
Pour répondre aux enjeux environnementaux et sociaux, l’agriculture Saint-Marienne se doit d’innover, de produire plus, de se diversifier et de mettre en place une organisation solide, de la production à la mise en vente des produits.

Les formations proposées par Anjaranay

En tenant compte de ces réalités, le centre Anjaranay propose des formations adaptées au contexte paysan malgache.
Ces formations se focalisent sur l’apprentissage et l’amélioration des méthodes de gestion du maraîchage dans le cadre d’une exploitation familiale.
Le centre Anjaranay propose aux participants de s’engager pleinement dans un réseau local d’agriculture durable.
Toutes les personnes qui suivent la formation peuvent, s’ils le souhaitent, bénéficier de la mise en place d’une mini-serre sur leur lieu d’habitation.
Anjaranay veille à ce que les agriculteurs produisent des gammes complémentaires pour éviter la concurrence. La production dans chaque serre est focalisée sur deux cultures (ex : radis et tomates, aubergines et courgettes, etc)

L’entretien des serres est géré par les agriculteurs. Les récoltes sont ensuite regroupées au sein de la coopérative Anjaranay.
La mise en vente et la distribution des produits sont entièrement encadrées par l’équipe d’Anjaranay.
Les légumes et fruits estampillés du label Anjaranay sont ensuite proposés aux hôtels et restaurants de l’île. Ces partenaires s’engagent pleinement dans un réseau solide. Ils bénéficient de produits frais toute l’année et contribuent à l’essor d’une économie locale et respectueuse de l’environnement de l’île.